14 mai 2011

Instinct ou déterminisme...



L'horloge biologique, on le sait, fonctionne avec les saisons.
Une observation répétée chaque année m'épate et m'intrigue : la saison des nids tourne toujours, globalement, autour de Pâques, mais la précocité de la végétation, tout comme son retard, reste tributaire des caprices du temps, variable quant à lui d'une année à l'autre, parfois avec d'énormes différences de températures, d'ensoleillement...




Quoi qu'il en soit, à chaque printemps, les préparatifs des naissances (garnissage intérieur des nichoirs, ponte, couvaison) semblent s'organiser et s'enchaîner pour permettre aux œufs d'éclore précisément en même temps que les bourgeons de chêne où les parents trouvent leur nourriture favorite...




Faut-il voir, dans cette synchronisation parfaitement rodée, le simple "effet du hasard" ? 
Le choix précis des mésanges pour cette nourriture de démarrage disponible au moment précis du besoin vital serait-il simplement "opportuniste" ?... Peut-on aller jusqu'à penser que le "planning familial des mésanges" serait en relation directe avec le planning des chênes ou celui des chenilles ?... ce qui reviendrait à voir là un enchaînement de déterminismes naturels surprenants ?…

L'instinct animal est fabuleux et la nature n'en finit pas de nous étonner...





"Chaque oiseau trouve son nid beau."
Proverbe québécois 




..au nid soit qui mal y pense
au bon moment il faut s'y mettre
nid trop tôt nid trop tard




L'oiseau construirait-il son nid s'il n'avait son instinct de confiance au monde ?
Gaston Bachelard






Gosiers grands ouverts
Pile poil au bon moment
La Nature est bien faite

31 commentaires:

  1. Cui-Cui, Odile :-)
    J'admire tout d'abord ce vert tendre des feuilles et puis le petit monde piaillant qui crie "famine", la chenille arc boutée, la crise du logement, les parents attentifs...
    Hasard ou nécessité, la vie est là, avec une vigueur efficace, surprenante, mystérieuse et merveilleuse. Les savants se battent à coups de mots pour nommer les choses, mais qui peut se vanter d'épuiser la complexité de la vie. Je contemple tes images, cela me suffit. J'en suis émerveillée et te dis: "Merci, Odile" de partager ta passion avec nous !

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Fifi et Odile,
    Je suis admirative devant ces adorables mésanges. Il est vrai, la nature n'en finit pas de nous étonner.
    Merci Odile pour ces magnifiques prises de vues. C'est très touchant et la nature fait si bien les choses :-)
    Vos photos Odile sont superbes.
    Mes amitiés à toutes deux et bon dimanche ;)
    Mes amitiés.

    Denise


    "Chaque oiseau trouve son nid beau."
    Proverbe québécois

    RépondreSupprimer
  3. magnifique ton reportage
    on en a aussi dans le jardin

    j'aime bien son chant

    on dirait qu'elle compte.

    attendrissants tes oisillons

    RépondreSupprimer
  4. appel à toutes les mésanges.. mon bouleau donne des petites chenilles en abondance!

    RépondreSupprimer
  5. La nature est vraiment bien faite. Merci pour toutes ces infos et pour ces superbes photos.
    Bon dimanche à toi Fifi !

    RépondreSupprimer
  6. Les oisillons quémandant leur bout de chêne ou plutôt leur ptit bout de chenille sont trop mignons! Une belle couvée! Et tout cela doit faire bien du bruit lorsque l'on est à proximité.
    Vos photos sont de bien beaux trésors.

    RépondreSupprimer
  7. FIFI bonjour je suis passée hier mais impossible de te laisser un petit mot.
    OUI j'aime aussi ces petites mésanges surtout chez toi car tes photos sont si belles.
    Je regarde comme toi la nature qui est bien belle.
    Heureusement que je ne dois pas faire 800 tours j'ai déjà mal aux jambes
    OUI pour FLo et peut être une médaille
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  8. Tes photos sont tout simplement superbes !
    Je crois que ce n'est pas le harard : les choses sont bien faites, bien agencées dans une magnifique interdépendance... sauf quand la bêtise de l'homme vient y mettre le désordre...
    Beau dimanche, Fifi !

    RépondreSupprimer
  9. ...au nid soit qui mal y pense
    au bon moment il faut s'y mettre
    nid trop tôt nid trop tard

    RépondreSupprimer
  10. Amichel
    Je ne sais pas si c'est le cas pour Odile mais en ce qui me concerne, je suis fortement déterminée pour faire les choses au dernier moment ou en retard. Heureusement les mésanges ont le geste juste au bon moment. Faut croire que parfois nous sommes nettement moins doués qu'elles.
    Je suis sûre que vous êtes quelqu'un de ponctuel ? :-)

    RépondreSupprimer
  11. @ Fifi et amichel

    Vous avez dit l'un et l'autre : "au bon moment". Je pense aussi que nous avons beaucoup à apprendre de ce feeling instinctif qui guide l'animal vers le choix le plus judicieux, pragmatique et spontané, en même temps qu'étonnamment "intelligent et sensé". La nature dans son ensemble est une bibliothèque géante, une source inégalable de découvertes.
    Le poète s'extasie, le ravi parle aux oiseaux, l'ermite contemple et médite, le joailler s'inspire des fleurs, le naturopathe emprunte aux plantes les meilleurs remèdes de soins, les sociologues planchent sur les étonnants rouages de fonctionnement des abeilles et des fourmis, les scientifiques et les architectes tentent de percer leurs secrets et de les imiter…

    Peut-on espérer un monde où chacun serait, à sa petite échelle, dans son environnement le plus proche, non seulement l'ami contemplatif béat, mais aussi et surtout le protecteur, le défenseur averti et respectueux de la vie sous toutes ses formes, conscient de cette chaîne d'interdépendance dont parle Naline ?
    Sommes-nous prêts à éduquer l'œil de nos enfants, à les déscotcher de l'écran d'ordinateur et des jeux vidéo pour les emmener au bois ? Sommes-nous prêts à revendiquer, pour eux, que l'école accorde à l'observation la place immense qui lui est due ?
    => Of course : merci de voir, dans ce discours, un avis purement personnel, sans aucune visée politico-écologico-intéressée !… :-)

    RépondreSupprimer
  12. Odile
    Difficile de ne pas être de ton avis, Odile avec tout ce que nous savons aujourd'hui. Le respect s'impose et l'éducation au respect de toute vie s'impose aussi, dans tous les domaines. Tes mésanges le savent "d'instinct" :-) Encore merci, de nous les montrer à l'oeuvre !

    RépondreSupprimer
  13. difficiles questions que tu poses. Il parrait que pour nous humains, nous avons vraiment un horloge biologique programmée dans nos gênes, confirmation récente de la science. La nature elle est tributaire du climat. Superbe plongée encore une fois dans l'émerveillement

    RépondreSupprimer
  14. Plaisir des yeux devant de si belles photos, plaisir de découvrir vos mots. Pour moi le hasard n'existe pas, nous faisons partie du tout. Chaque pièce est unique, chaque espèce aussi, le tout fonctionne parce que chacun est à sa place. Tout s'enclenche à la perfection dans les cycles de la nature. Tout est magnifiquement à sa place, dans son rôle. C'est en cela que la nature nous émerveille. Bravo à vous deux Fifi et Odile, je vous embrasse !

    RépondreSupprimer
  15. Et les oiseaux qui se nourrissent de buches de noël, ils pondent en hiver ?

    RépondreSupprimer
  16. @ Alain
    Ah ah ah, Alain !… :)
    Ces oiseaux-là, sont programmés différemment, eh eh eh... le type-même des opprortunistes : ils se gavent d'abord de bûche et pondent ensuite des œufs en chocolat… :))

    RépondreSupprimer
  17. Instinct, oui.
    Mais toi tu as celui de faire de chouettes photos !
    Toujours un plaisir, d'autant que moi je ne suis pas assez patiente pour photographier les oiseaux. ;)

    RépondreSupprimer
  18. Pas de chêne dans les environs et pourtant j'ai déjà eu des nids de mésanges. Mon Chéri me dis que les naissances sont précoces cette année. Et c'est vrai. A voir prochainement ma petite mésange juvénile et les ti moineaux sont déjà nés et sortis du nid.

    RépondreSupprimer
  19. J'adore ton blog, on y vient pour voir, lire, et maintenant... apprendre.

    RépondreSupprimer
  20. De bien jolies photographies Fifi !
    La semaine dernière nous avons pu avec les enfants voir dans notre jardin l'envol de grives musiciennes, c'était un spectacle émouvant :) Les enfants ont apprécié cette sortie du nid familial sous l'oeil vigilant de la maman grive.C'était assurément plus intéressant qu'une partie de jeux vidéo vautré dans le divan :)
    La nature nous offre tellement de jolies choses à admirer...
    Belle semaine Fifi !
    Je vous embrasse.

    L'oiseau construirait-il son nid s'il n'avait son instinct de confiance au monde ?
    [Gaston Bachelard]

    RépondreSupprimer
  21. Photos superbes ! Savoir voir, savoir regarder et écouter et savoir respecter ... la nature comme tu le dis offre tant !
    Et je pense bien qu'il faut croire à la théorie de l'enchaînement!! :)) un puzzle magique, un secret "arrangement", c'est vrai que c'est étonnant de constater combien c'est "bien fait" instinctivement hein ... :)
    Merci pour tout !

    RépondreSupprimer
  22. Horloge, je ne sais pas, mais je ne crois pas au hasard ici. Un reportage à la fois beau et interessant. J'aime admirer la nature sous tes yeux.

    RépondreSupprimer
  23. Je réalise que je n'avais jamais prêté attention aux fleurs de chênes... On dit souvent que "il n'y a plus de saisons", en réalité les saisons s'enchaînent dans un ordre immuable qui n'est pas relié à notre calendrier ni même à la longueur des jours obligatoirement mais on constate que les plantes se succédent, les iris violets petits et bleu avant les bleus clairs et hauts par exemple. Et les animaux suivent, insectes et oiseaux. C'est la chaîne alimentaire...
    (Je ne m'inquiéte plus pour mes pucerons sur les rosiers)

    RépondreSupprimer
  24. Merci Odile et Fifi, En tant que fille de forestier, j'ai beaucoup apprécié ce beau reportage, si bien documenté. Il est vrai que nous devons être des passeurs auprès de l' enfant. Tout jeune, les éveiller à découvrir et aimer la nature par des jeux en forêt ou à la campagne. Les emmener visiter des fermes pour observer les animaux. Et je reste confiante que ces enfants protégeront la nature une fois devenus adultes.
    Comme Odile l'exprime, mieux vaut offrir une paire de jumelles, une panoplie de petit explorateur, des livres sur la nature... que des jeux vidéos !

    RépondreSupprimer
  25. Je suis toujours admirative également de voir ce que la nature et les animaux sont capables de faire.
    J'aime entendre le printemps venu le chant du merle qui ravit toujours mes oreilles, j'aime voir les petites mésanges s'affairer autour de leur nid.
    Le rythme des saisons s'enchaînent mais l'émerveillement est toujours le même.

    RépondreSupprimer
  26. @ Chantal
    Merci, Chantal, pour cette réaction qui va droit dans le sens de la démarche du "passeur". Etre conscient que l'avenir de la planète est entre nos mains, que chacun de nos gestes ouvre la voie à nos enfants et aux générations futures.
    Merci à vous, et… Bonjour à vos bois !

    @ delphinium
    Savoir reconnaître tout ce que la Nature nous offre de beau, de grand, de vital, engage chacun, en retour et à son propre niveau, à des devoirs pour l'entourer du respect qu'elle mérite et dont elle a besoin.

    RépondreSupprimer
  27. Vérificateur de mots : "TREASOR" !...;-)

    RépondreSupprimer
  28. Odile
    Tu es un "tréasor", Odile !
    :-)

    RépondreSupprimer
  29. MERCI FIFI !

    Gosiers grands ouverts
    Pile poil au bon moment
    La Nature est bien faite

    Biseeeeeeeees de Christineeeee

    RépondreSupprimer
  30. Eternel et beau recommencement de Dame Nature.
    Bon samedi fifi.

    RépondreSupprimer

Archives du blog