24 nov. 2011

brume...



"C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume."
Oscar Wilde


Champ vieillissant
Chant touchant....
Mille nuances
Fées qui dansent....


Fileuses d'amour
elles câlinent le ciel
dans leur frou-frou
Claudie 


Ô combien délicate
ta brume
sur la dune
les cils papillonnent
et mon corps frissonne


23 commentaires:

  1. Bonjour Fifi, ta photo est d'une grande douceur, c'est feutré et cela donne envie de caresser une herbe dans ce paysage cotonneux :-)
    J'aime beaucoup, beaucoup!
    Doux schmutzelés.


    "C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume."
    Oscar Wilde

    RépondreSupprimer
  2. Joli graphisme que ces bras tendus !

    RépondreSupprimer
  3. J'adooore !!!
    Ton oseille, ça vaut d'l'or !

    RépondreSupprimer
  4. C'est seulement la brume, ou brume et givre ?

    RépondreSupprimer
  5. Odile
    Pas de givre mais par contre si j'agrandis beaucoup je vois des gouttelettes d'eau. Il ne faisait pas assez froid mais le brouillard était dense. Emporter son appareil photo sans aucun rayon de soleil est un peu utopique mais quand même au bord du chemin quelques brins d'herbe me tendaient les bras :-)
    Cergie a publié une très belle image de brume en forêt !

    RépondreSupprimer
  6. FIFI bonsoir
    le froid est donc chez toi et sur cette photo
    ELLE est magnifique tout en hauteur tout monte si vite et si haut
    BISOU

    RépondreSupprimer
  7. Comme un petit matin accroupi dans les graminés qui se déplierait le voile du jour tendrement se lève ...

    J'aime tes poésies ma chère Fifi !
    Bravo
    Bises légères

    RépondreSupprimer
  8. dans la brume les herbes comme des antennes dessinent le premier plan au fusain tandis qu'au loin frissonnent les ombres.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime la brume qui pare les paysages de mystère. La phrase de Oscar Wilde citée par Denise est très jolie.
    Bises à toi Fifi

    RépondreSupprimer
  10. Champ vieillissant
    Chant touchant....
    Mille nuances
    Fées qui dansent....

    Becsbecsbecs!!!

    RépondreSupprimer
  11. Gare aux gorilles (dans la brume).

    RépondreSupprimer
  12. De longs doigts magiques qui se tendent vers la vie, brouillard ou pas.

    RépondreSupprimer
  13. C'est tout bonnement super beau.
    Cela ferait un beau tableau.
    Bon wouik, Fifi !

    RépondreSupprimer
  14. des brindilles embrumées très poétiques Fifi..comme ce we en Touraine brouillard à couper au couteau

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, Fifi

    Je découvre votre blog, via celui de Veronica et j'aime vos photos si belles et auréolées de magie!

    Fileuses d'amour
    elles câlinent le ciel
    dans leur frou-frou

    Beau Week-end à vous!

    Claudie

    RépondreSupprimer
  16. Claudie
    Merci de votre passage et de votre contribution poétique !
    Nous continuerons donc à nous croiser aussi chez Véronica :-)
    Bon week end à vous aussi !

    RépondreSupprimer
  17. de la brume ...mais pas de gorille :>))
    belle photo

    RépondreSupprimer
  18. Amichel
    j'étais sûre que le commentaire d'Alain allait vous plaire :-))

    RépondreSupprimer
  19. _Tes doigts font les soubrettes ... Qu'est-ce là, mon amour !

    RépondreSupprimer
  20. Ô combien délicate
    ta brume
    sur la dune
    les cils papillonnent
    et mon corps frissonne

    RépondreSupprimer
  21. Que c'est beau ! J'ai toujours aimé les herbes folles et je trouve que nous sommes gâtés par le nouveau diktat de la biodiversité qui fait que les talus des bords des routes ne sont plus fauchés. Car les plantes sauvages sont belles aussi lorsque le temps qu'il fait comme celui qui passe leur imprime sa marque.
    Ici, le vent et l'eau ont fait ployer les têtes et les herbes en un ondulement inégal, imprévisible et en même temps composant un ballet harmonieux.
    La brume t'a bien aidée pour cette image mais tu as su trouver l'angle de prise de vue et la lumière pour lui donner une âme mélancolique.

    RépondreSupprimer

Archives du blog