28 nov. 2015

grêle...


La grêle
Les légers grêlons de la grêle
Bondissent sur le bord des toits ;
Leur chute claire s'amoncelle,
Au pied des murs, en tas étroits ;
Parfois, se heurtant aux parois,
Un grain rejaillit et sautelle
Sur les pavés mouillés et froids,
Comme une blanche sauterelle.
Le sol un instant étincelle,
Argentés de ce fin gravois ;
Les légers grêlons de la grêle
Bondissent sur le bord des toits.
Auguste Angellier



25 commentaires:

  1. Bien que je n'aime pas la grêle, je trouve tes photos de toute beauté !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ta photo est bien jolie pourtant je la redoute car une année grêle et vents tournants avaient anéanti le jardin et blessé tous les arbres, il ne restait qu'un monceau de confettis dans la cour et les pentes, ici, lorsqu'ils sont gros les grêlons sont terribles pour les jardins et les cultures comme pour la vigne !
    Zoubis ma chère Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends Marine, la grêle peut faire beaucoup de dégâts.
      Celle-ci ne fut pas trop méchante et de courte durée, trois minutes à peine.
      Le temps de chercher l'appareil photo :-)

      Supprimer
  3. Wouah ! Ben dis donc !
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
  4. Un grain "sautelle", ah, je note ce verbe magnifique!
    Ceci dit, impressionnante cette quantité de grêle...de quoi préparer un bon apéro "on the rock"!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas ce poète qui traduit parfaitement le rythme et le bruit de la grêle , tout comme tes photos en traduisent superbement la lumière cristalline.

    RépondreSupprimer
  6. Quelle belle lumière! La grêle ne vous a vraiment pas épargnés.
    ...et "sautelle..." je réemploierai ce mot si joli.

    RépondreSupprimer
  7. Une vraie perle ! ce poème d'Auguste Angellier, merci Fifi.
    Quelle que soit la taille des grêlons, la grêle n'est jamais la bienvenue, mais tes photos me font penser au sucre qui parsemait les brioches de notre enfance ;-)
    Bises (agitées, comme le temps ce soir) et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  8. C'est très joli et je trouve ces petits grêlons d'une belle régularité. Les plus gros font tant de dégâts à la nature et il y a quelques années, ma voiture en a fait les frais et je n'étais pas la seule.
    Merci Fifi pour ce beau poème avec de si jolis mots.
    Agréable dimanche.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  9. Sautelle et sauterelle trop bien imagée comme ces grains de sucre dont parle tilia unregal dans la tourmente des dégâts provoques par ces brusques arrivées

    RépondreSupprimer
  10. La grêle est souvent malvenue tant elle peut faire de dégâts mais j'apprécie tes photos et le poème !
    Bonne soirée Fifi !

    RépondreSupprimer
  11. Quels beaux bijoux !
    Une très belle image :-)

    RépondreSupprimer
  12. La grêle fait tant de dégâts (je parle comme petite fille de viticulteur) que cela m'est un peu difficile de l'admirer autrement qu'en photo!!
    Mais chez toi je le fais sans réserve!

    RépondreSupprimer
  13. Sur ta 1ère photo, j'avais l'impression de gros sel!!!

    Belle semaine à toi

    RépondreSupprimer
  14. Super joli ! Nulle trace de grêle chez nous et pourtant nous sommes très près l'une de l'autre à vol d'oiseau.
    Bonne semaine à toi ! Bisous

    RépondreSupprimer
  15. Confettis gelés
    Mariage blanc
    L'hiver au coeur
    Rester de glace

    Câlinsss!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Hou... c'est pas pour de rire... tu les as cueilli au bon moment et en as fait deux belles images.

    RépondreSupprimer
  17. En Bolivie, les mariés reçoivent des confettis blancs à la sortie de l'église, tes grélons me font penser à ça, mais en plus froid, bien sûr !

    RépondreSupprimer
  18. Je l'entends , cette grêle, impressionnante, certes, esthétique, mais qui fait en même temps, d'énormes dégâts. Elle reste toujours intéressante à voir tomber, à entendre sous un toit léger, à parcourir comme un un tapis éphémère et craquant, à conserver en boule et même à sucer comme glaçon.

    Belle soirée Thérèse, en toute amitié.

    Roger

    RépondreSupprimer
  19. Sur le sol cristal
    étincellements sonores
    perles en sautoir

    RépondreSupprimer
  20. ...6344...oui oui je viens de les compter

    RépondreSupprimer
  21. Tiens donc ! C'est un peu tôt pour de la Marie Brizard ou du Perppermint bien frappés ! Mais pas trop tôt pour s'émerveiller des merveilles des oeuvres de la nature. Quelle imagination elle a au service de la couleur (blanc) et de la beauté (régularité et abondance) sans se soucier de la durée !

    RépondreSupprimer
  22. Aie ! Joli à regarder mais malheureusement souvent cause de dagats

    RépondreSupprimer
  23. De la grêle? Des belles perles à profusion! Mais les traîtresses ont dû laisser leur comptant de trous!

    RépondreSupprimer

Archives du blog