28 avr. 2013

"joue contre joue..."




Coucou dit le coucou
Quant à la cardamine
Elle écoute le hibou
Houhou dit le hibou
Le coucou n'en a cure

MarineLou


Cardamine des prés
je ne vous cueillerai point
sûrement pas en brassées
vos collerettes de fées
me feront encore rêver.

Enitram


Soyons "Fleurs bleus"!
C'est là bonds danse
parmi les soleils enflent heures
Pré pare ta champs sonnette
En à corps avec les joies-haut!

Claire Fo






Le poète s'en va dans les champs

Le poète s'en va dans les champs ; il admire,
Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ;
Et le voyant venir, les fleurs, toutes les fleurs,
Celles qui des rubis font pâlir les couleurs,
Celles qui des paons même éclipseraient les queues,
Les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues,
Prennent, pour l'accueillir agitant leurs bouquets,
De petits airs penchés ou de grands airs coquets,
Et, familièrement, car cela sied aux belles :
- Tiens ! c'est notre amoureux qui passe ! disent-elles.
Et, pleins de jour et d'ombre et de confuses voix,
Les grands arbres profonds qui vivent dans les bois,
Tous ces vieillards, les ifs, les tilleuls, les érables,
Les saules tout ridés, les chênes vénérables,
L'orme au branchage noir, de mousse appesanti,
Comme les ulémas quand paraît le muphti,
Lui font de grands saluts et courbent jusqu'à terre
Leurs têtes de feuillée et leurs barbes de lierre,
Contemplent de son front la sereine lueur,
Et murmurent tout bas : C'est lui ! c'est le rêveur !
Victor Hugo

envoyé par Denise



Car les cardes à mine
Donnent rose aux joues
Un air de violette !

Véronica 





cardamines en rang organisé
quatre à quatre j'ai compté
Vos pétales, sépales harmonisés
blancs, roses ou bien violets
jour après jour plus haut juchées
dans le vent qui veut vous séparer
serrées,Joue contre joue, vous résistez!
Maïté Aliénor 



les feuilles délicates des cardamines
donneront naissance un beau jour
à l' « Aurore » aux ailes de velours
qui de fleurs en fleurs vole et butine

Amichel


Dansons la cardamine
Sur un air un peu fou!
Bleu et or: bonne mine
Dans un champ un peu flou,
Le champ du photographe.
Que jamais ne t 'arrachent,
Cardamine ou bourrache,
Le promeneur qui joue,
Les amants joue à joue.

Miss Yves


33 commentaires:

  1. On ne se lasse pas de la cardamine ! Superbe :)

    RépondreSupprimer
  2. elle est belle ta photo FIFI et j'aime aussi ces fleurs bisou

    RépondreSupprimer
  3. FIFI BONSOIR des fleurs que j'aime bien photographier et que j'aime regarder aussi
    VIVMENT que je puisse de nouveau les observer danser
    Passe une belle soirée FIFI

    RépondreSupprimer
  4. cardamines en rang organisé
    quatre à quatre j'ai compté
    Vos pétales, sépales harmonisés
    blancs, roses ou bien violets
    jour après jour plus haut juchées
    dans le vent qui veut vous séparer
    serrées,Joue contre joue, vous résistez!

    RépondreSupprimer
  5. Tout doux, tout fin !
    Une très belle image de printemps :-)

    RépondreSupprimer
  6. jolies couleurs, mais cela fait un peu mal aux yeux.

    RépondreSupprimer
  7. Tu nous fais aimer les fleurs Fifi, c'est superbe !

    RépondreSupprimer
  8. Jolies ces cardamines à la couleur toute tendre

    RépondreSupprimer
  9. "Joue contre joue" c'est si bien trouvé par Maïté/Aliénor.

    RépondreSupprimer
  10. Coucou dit le coucou
    Quant à la cardamine
    Elle écoute le hibou
    Houhou dit le hibou
    Le coucou n'en a cure

    RépondreSupprimer
  11. Oups, pardon, ta photo est bien jolie, et merci de donner l'inspiration a ta servante empressée Fifi ! (Un T. de plus) je vais vite arriver fin juin, c'est cornichon !

    RépondreSupprimer
  12. Une belle leçon chromatique : jolie association des couleurs complémentaires !

    RépondreSupprimer
  13. Cardamine des prés
    je ne vous cueillerai point
    sûrement pas en brassées
    vos collerettes de fées
    me feront encore rêver.

    RépondreSupprimer
  14. Soyons "Fleurs bleus"!
    C'est là bonds danse
    parmi les soleils enflent heures
    Pré pare ta champs sonnette
    En à corps avec les joies-haut!

    Bonne semaine Fifi!

    RépondreSupprimer
  15. les feuilles délicates des cardamines
    donneront naissance un beau jour
    à l' « Aurore » aux ailes de velours
    qui de fleurs en fleurs vole et butine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Métamorphoses printanières qui comblent le regard :-)
      Merci Amichel !

      Supprimer
  16. Ces magnifiques cardamines me font penser à un ouvrage brodé d'un fil délicat. J'aime sa couleur si douce qui se marie à merveilles avec les pissenlits ;-) Tu as trouvé un bien joli champ!
    Gros bisous!


    Le poète s'en va dans les champs

    Le poète s'en va dans les champs ; il admire,
    Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ;
    Et le voyant venir, les fleurs, toutes les fleurs,
    Celles qui des rubis font pâlir les couleurs,
    Celles qui des paons même éclipseraient les queues,
    Les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues,
    Prennent, pour l'accueillir agitant leurs bouquets,
    De petits airs penchés ou de grands airs coquets,
    Et, familièrement, car cela sied aux belles :
    - Tiens ! c'est notre amoureux qui passe ! disent-elles.
    Et, pleins de jour et d'ombre et de confuses voix,
    Les grands arbres profonds qui vivent dans les bois,
    Tous ces vieillards, les ifs, les tilleuls, les érables,
    Les saules tout ridés, les chênes vénérables,
    L'orme au branchage noir, de mousse appesanti,
    Comme les ulémas quand paraît le muphti,
    Lui font de grands saluts et courbent jusqu'à terre
    Leurs têtes de feuillée et leurs barbes de lierre,
    Contemplent de son front la sereine lueur,
    Et murmurent tout bas : C'est lui ! c'est le rêveur !
    Victor Hugo

    RépondreSupprimer
  17. Merci Fifi , merci Amichel...Je ne connaissais pas le nom de cette belle des champs que je croise sur mes chemins souvent...
    Comme elle a bien belle mine , il a raison l'Aurore de venir butiner la gamine...:-))
    Enfin ici fut une journée soleil...fraîche mais soleil tout de même
    Plein de bises...

    RépondreSupprimer
  18. On joue, contre joue
    Au fil à Fifi ?
    Passe-moi le beurre !

    Car les cardes à mine
    Donnent rose aux joues
    Un air de violette !

    RépondreSupprimer
  19. Superbes couleurs !
    Tu nous fais merveilleusement redécouvrir le banal, Fifi !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  20. Tu aimes aussi être au ras du sol à ce que je vois, joli mélange de couleurs avec une préférence pour la une.

    RépondreSupprimer
  21. très belles photos.........comme à ton hab !!! bonne soirée

    RépondreSupprimer
  22. Quel magnifique mariage du jaune d'or et du bleu délavé!

    RépondreSupprimer

  23. Dansons la cardamine
    Sur un air un peu fou!
    Bleu et or: bonne mine
    Dans un champ un peu flou,
    Le champ du photographe.
    Que jamais ne t 'arrachent,
    Cardamine ou bourrache,
    Le promeneur qui joue,
    Les amants joue à joue.

    RépondreSupprimer
  24. Ca ne doit pas être facile de prendre des photos couchée par terre avec des brindilles qui chatouillent le nez. Je suis toujours très admirative de vos photos de fleurs. Brav.

    RépondreSupprimer
  25. Mes premières cardamines, je les ai vues chez toi et à présent j'en ai dans ma pelouse (que je ne veux toujours pas tondre !

    RépondreSupprimer
  26. De jolies photos douceur et de très jolis texte en accompagnement, c'est agréable. Merci.

    RépondreSupprimer
  27. Superbes tes photographies, Fifi! La cardamine est magnifique et tu l'as bien mise en valeur! La composition, les couleurs et même les bokeh sont au top.

    RépondreSupprimer
  28. de Nicole A
    Le printemps a été tellement attendu que nous n'en finissons pas de le célébrer en images ! Superbes photos belle gestion de la profondeur de champ sur l1 et la 3 et jolie macro au cadrage sympa pour la 2 !

    RépondreSupprimer
  29. Joli série champetre, j'ime tout particulierement le fondu printanier de la premiere

    RépondreSupprimer
  30. Ce bal des fleurs, joue contre joue, est très réussi Fifi :-)

    RépondreSupprimer

Archives du blog