20 mai 2020

au printemps...



il y a longtemps...






Il revient le printemps sur un air de romance
Un air fleurant l’amour parfumé au jasmin
Pour que la vie soit rose et nos cœurs pleins d’entrain
Sur un air de tango ou de valse de Vienne
Il swingera ici, il rapera là-bas…
Jetant des pas de deux à dérouler sans faute
Les bancs publics auront leur plein d’entrelacés
Les bois ont du muguet à trousse chemiser
Le coucou vous épie méfiez vous, il ricane
Les oiseaux font leurs nids, prévoyants et joyeux
Vous regardez passer des passantes divines
Vous musardez rêvant de muses alanguies
Le Printemps est toujours votre excuse coquine
Après tout il est court et scande le poète
Cours y vite, cours-y vite, un clin d’œil, il a filé…

Marine Dussarrat 







Dans la nature verdoyante, des ceps de vigne
fêtent le retour du printemps, ils s'alignent
faisant une allée royale à ces fleurs divines
si belles dans leur blancheur nuptiale, câlines
et tendres ombellifères à l'allure mutine,
fleurs de carottes sauvages qui illuminent
les sentes, fleurant bon le Printemps qui s'anime!

Claudie 



"...La terre tourne ; il reviendra,
Le printemps, sur son cheval vert...."
Maurice CARÊME

envoyé par Suzanne 




28 commentaires:

  1. Je revisite mes vieilles photos... pas encore de vrai déconfinement...
    Le premier plan n'est pas net mais je l'aime quand même ce printemps d'il y a un bon bout de temps.

    RépondreSupprimer
  2. Une visite pleine de charme !
    C'est une variété d'ombellifères au premier plan ?Quelle générosité !

    RépondreSupprimer
  3. Probablement, Miss. On va attendre le passage de Cergie
    qui va nous renseigner :-)

    RépondreSupprimer
  4. Oh, il me semble que je me souviens de cette photo avec cette allée de vigne qui tombe dans le village. C'est magnifique. Le printemps a été généreux cette année ou alors on a cette impression parce qu'on n'a pas pu vraiment en profiter? Bises alpines et belle fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  5. Quelle jolie photo dans les vignes non traitées semble-t-il... Un condensé de ta belle région...
    T'ai-je déjà, moi aussi envoyé ce petit poème ancien ?

    Il revient le printemps sur un air de romance
    Un air fleurant l’amour parfumé au jasmin
    Pour que la vie soit rose et nos cœurs pleins d’entrain
    Sur un air de tango ou de valse de Vienne
    Il swingera ici, il rapera là-bas…
    Jetant des pas de deux à dérouler sans faute
    Les bancs publics auront leur plein d’entrelacés
    Les bois ont du muguet à trousse chemiser
    Le coucou vous épie méfiez vous, il ricane
    Les oiseaux font leurs nids, prévoyants et joyeux
    Vous regardez passer des passantes divines
    Vous musardez rêvant de muses alanguies
    Le Printemps est toujours votre excuse coquine
    Après tout il est court et scande le poète
    Cours y vite, cours-y vite, un clin d’œil, il a filé…

    Bisous ma Fifi


    RépondreSupprimer
  6. En plus de la joie des fleurs, celle de voir que les vignerons laissent maintenant, c'est si heureux, pousser les herbes variées entre les plants de vigne!
    Bonne journée Fifi!

    RépondreSupprimer
  7. superbe! chez nous, entre les vignes pousse seulement un peu de herbe... bises

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, Fifi

    Ton printemps est magnifique et j'ai eu plaisir à réécouter Brel.

    Je crois que ces plantes sont des fleurs de carottes sauvages!..mais, je peux me tromper!

    Belle soirée

    Claudie

    Dans la nature verdoyante, des ceps de vigne
    fêtent le retour du printemps, ils s'alignent
    faisant une allée royale à ces fleurs divines
    si belles dans leur blancheur nuptiale, câlines
    et tendres ombellifères à l'allure mutine,
    fleurs de carottes sauvages qui illuminent
    les sentes, fleurant bon le Printemps qui s'anime!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Claudie
      Merci pour le renseignement. Je pense que vous avez raison pour les carottes sauvages.
      Merci aussi pour la description poétique et printanière d'une promenade d'il y a un bout de temps :-)
      Belle semaine à vous.

      Supprimer
  9. Quand on aime, on ne compte pas - merci !

    RépondreSupprimer
  10. Jolie vigne en fleurs !
    C'est très champêtre.
    Belle journée et grosses bises !

    RépondreSupprimer
  11. Quelle magnifique image du printemps... d'il y a pas si longtemps dans nos souvenirs ...
    Mais,
    [...]
    La terre tourne ; il reviendra,
    Le printemps, sur son cheval vert.
    [...]
    [Maurice CARÊME]

    RépondreSupprimer
  12. On en profitera quand même un peu !
    Bon Week end.

    RépondreSupprimer
  13. Merci Fifi et pour cette vidéo interessante, gros bisous

    RépondreSupprimer
  14. Merci, Fifi pour la publication de mon poème et pour la vidéo sur les fleurs de carottes.

    J'ai bien aimé la délicate poésie de Marine aux accents poétiques si joyeux!

    Bon week-end

    Claudie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon week-end, Claudie :-)

      Supprimer
    2. Coucou Claudie. Je pense que la piste de Cergie est probablement la bonne. Ce sont les feuilles au premier plan à gauche de la photo qui font pencher vers cette solution. Mais les carottes sauvages ont toute leur place poétique sur la page ♥ Bonne semaine à vous.

      Supprimer
  15. Mais non Fifi, il n'y a rien à dire / la profondeur de champ, je trouve que le troupeau des fleurs au premier plan est bien assez net et les petits toits groupés aussi. Tu pourrais tout de même reprendre tes promenades ou bien n'en as tu pas envie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, si, nous nous promenons à nouveau mais je visite un disque dur annexe et je retrouve plein d'images...:-)

      Supprimer
  16. Quant aux... carottes sauvages ! J'ai trouvé la vidéo passionnante, ce qui est drôle c'est que "le chemin de la nature" est basé en région parisienne et propose des sorties aux bois de Boulogne et de Vincennes. La vidéo explique bien comment reconnaître la carotte sauvage notamment grâce à la forme des feuilles. Et aux poils sur la tige ou non selon que c'est une grande ciguë ou non. Et bien là je ne crois pas que cela en soit ni même une ombellifère. Peut-être une Cardaria draba qui est une crucifère ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour trouver, j'ai fait "Alsace" "flore" "sauvage" et j'ai atterri sur cette page
      ��

      Supprimer
    2. Votre région devrait bientôt sortir du rouge. Lorsqu'on voit ce paysage on ne peut que se dire que la pauvre région parisienne est bien moins bien lotie.
      Bonne semaine ensoleillée et bises, Fifi !

      Supprimer
    3. (Apparemment le lien ne marche pas vers la flore sauvage d'Alsace aussi je le remets ICI)

      Supprimer
  17. Je pense que tu as raison. Sur ma photo, au premier plan à gauche on peut voir quelques feuilles. Elles ne ressemblent pas du tout à celui de la carotte sauvage mais ressemble à celui de la Cardaria draba tel qu'on le voir sur la photo dans le lien vers le site de la flore sauvage en Alsace.

    RépondreSupprimer
  18. Merci Lucie pour tous les liens. Je suis une piètre botaniste pourtant la nature me réjouit et me passionne.
    Bonne semaine à toi aussi et bises ensoleillées aussi :-)

    RépondreSupprimer
  19. Coucou Fifi ! Sur ta photo je trouvais qu'à première vue tes fleurs ressemblaient à des têtes de chou-fleur.
    En tout cas bravo pour les vidéos, j'ai regardé la première (je reviendrai pour la seconde) assez longue mais instructive, il est toujours important d'avoir des indices fiables pour identifier les plantes avant de les consommer. C'est vrai qu'être dans la nature est excellent pour la santé, c'est un argument que j'ai encore lu ce matin dans mon journal en faveur de la réouverture des parcs et jardins à Paris.
    Bises ensoleillées, et bonne fin de semaine !

    RépondreSupprimer

Archives du blog